Ah ! Vous parlez encore du silence.

Ah ! Vous parlez encore du silence ! 
L’insignifiance étourdie du trait me pétrifie. Au lieu de répliquer par mon pratique haussement d’épaule, voire par cette espèce de torsion de bouche vers la gauche qui, d’ordinaire, laisse à penser que je tais un truc intelligent, je me tiens physiquement coi. Ne cherchez pas je vais vous le dire : je me tiens physiquement con comme un caillou.
Avec un touchant regard de charolaise te voyant préparer une pierrade, je fini par lâcher ce pathétique :
Oui, enfin non, pas vraiment. C’est compliqué. Je…
S’ensuivent quelques secondes en suspens qui, si elles illustrent effectivement mon propos, semblent surtout s’adresser à un imaginaire ami pétrologue, alors qu’en réalité je n’ai aucune idée de sa profession. J’aurais adoré être pétrologue. Comprendre les galets. Ce qui me touche dans le minéral c’est l’absence de volonté, cette faculté intrinsèque d’être simplement là. Ce n’est pas une question de conscience : une plante ou un banquier par exemple ont la volonté de vivre. Le caillou lui, il s’en fout.
Où en étais-je, donc ? Ah oui, le silence.

 

P1100274

 

___________

 

Exposition Advienne que pourra
jusqu’au 3 janvier 2015
Librairie Arthaud, Grenoble

Pour en savoir plus : Texte et biographie (pdf)

Pour en avoir plus : liste des choses exposées et prix de vente (pdf)